Sélection de la langue

Recherche

Commissaire à la protection de la vie privée du Canada

Daniel Therrien a été nommé commissaire à la protection de la vie privée du Canada le 5 juin 2014. Il avait auparavant servi la population canadienne pendant trois décennies en qualité d’avocat au sein de divers ministères fédéraux où les questions relatives aux droits de la personne occupaient une place importante.

Le commissaire Therrien a déclaré que son objectif premier dans le cadre de son mandat consistait à amener les Canadiennes et les Canadiens à exercer un meilleur contrôle sur leurs renseignements personnels. Dans cette optique, il a consulté la population canadienne sur de nombreux enjeux, notamment la réputation et la vie privée en ligne ainsi que la remise en question actuelle du modèle de consentement, qui a mené à la publication des Lignes directrices pour l’obtention d’un consentement valable en 2018.

Il a par ailleurs dirigé plusieurs enquêtes qui ont eu une incidence importante sur le droit à la vie privée des Canadiens. Par exemple, en 2019, les enquêtes portant sur le scandale Facebook-Cambridge Analytica et sur l’atteinte mondiale à la sécurité des données mettant en cause Equifax ont toutes deux révélé une absence de reddition de comptes dans la façon dont ces entreprises traitaient les renseignements personnels dont elles avaient la gestion. En 2020, son enquête sur Desjardins (la plus importante atteinte à la sécurité des données à ce jour dans le secteur des services financiers canadiens) a permis de constater un ensemble de lacunes administratives et technologiques.

Le commissaire Therrien fait valoir l’urgence de moderniser les lois fédérales canadiennes sur la protection des renseignements personnels. Il réclame une législation fondée sur les droits qui reconnaît la protection de la vie privée en tant que condition préalable à l’exercice d’autres droits fondamentaux, comme la liberté et l’égalité. Il donne des avis au Parlement et aux décideurs sur la nécessité d’intégrer des mesures de protection de la vie privée dans d’autres lois, notamment celles se rapportant à la sécurité nationale et à la lutte antiterroriste. De plus, il dirige des recherches et des enquêtes portant sur des enjeux relatifs à la vie privée qui touchent l’essence même de la confiance des consommateurs. Il privilégie la collaboration et la consultation et travaille en concertation avec des intervenants des secteurs public et privé, le milieu universitaire, des organisations de la société civile, des groupes de consommateurs et des citoyennes et des citoyens pour améliorer les mesures de protection de la vie privée des Canadiennes et des Canadiens.

Au début de sa carrière, le commissaire Therrien a exercé le droit correctionnel au ministère du Solliciteur général, au Service correctionnel du Canada et à la Commission nationale des libérations conditionnelles. Il a ensuite exercé le droit de l’immigration au ministère de la Justice ainsi qu’à Citoyenneté et Immigration Canada. En 2005, il a été nommé sous-procureur général adjoint, Portefeuille de la sécurité publique, de la défense et de l’immigration, au ministère de la Justice. À ce titre, il a joué un rôle de premier plan en donnant des avis juridiques au gouvernement sur des questions de sécurité publique et de sécurité nationale. Il a également pris une part active à la négociation qui a abouti à l’adoption des principes de protection de la vie privée régissant la communication d’information entre le Canada et les États-Unis en application de l’accord Par-delà la frontière.

Le commissaire est titulaire d’un baccalauréat ès arts et d’une licence en droit de l’Université d’Ottawa. Il a été admis au Barreau du Québec en 1981.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Erreur 1: Aucune sélection n’a été faite. Vous devez choisir au moins une réponse.
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes (obligatoire) :

Remarque

Date de modification :